Conseil d'application : peindre

Conseil application produit bois

CHOISIR L’ASPECT DE SA PEINTURE

Peintures SATIN

Les peintures satin offrent une sensation de matière, et de luminosité.  Elles sont aussi facilement lessivables.
Ce sont donc les peintures les plus utilisées dans les pièces de vie.
Grâce à leur facilité d’entretien, elles sont idéales pour les pièces à forts passages, comme les entrées et les couloirs.

Peintures MATES

Les peintures mates permettent de masquer au maximum les imperfections de la surface.
Sur un mur qui n’est pas totalement plan, une peinture mate va en gommer les irrégularités.
A cet égard, elles sont idéales pour les murs des pièces type salons et surtout les plafonds.

Peintures BRILLANTES

Les peintures brillantes apportent une luminosité qui, par un effet ‘miroir’, rendent les pièces plus grandes.
Elles donnent des couleurs éclatantes qui valorisent les éléments d’architecture.
Elles tendent également à être plus résistantes aux salissures et au lessivage ce qui en fait la peinture de choix pour la cuisine notamment et la salle de bain.

CHOISIR LA COULEUR DE SA PEINTURE

La couleur de la peinture définit l’ambiance d’une pièce mais permet aussi d’optimiser sa taille.

Pour agrandir une pièce, choisissez des couleurs claires et douces comme les blancs ou les pastels qui donnent un aspect aéré et spacieux à la pièce. Les couleurs claires augmentent la luminosité.

Pour élargir une pièce (couloir…), préférez une couleur sombre pour le mur du fond et plus claires pour les autres et le plafond.

Pour abaisser le plafond d’une pièce, appliquez-y une couleur plus foncée que sur les murs.

Pour hausser le plafond d’une pièce, appliquez-y une couleur plus claire que sur les murs.

PEINDRE SES MURS ET PLAFONDS

L’étape primordiale pour un résultat parfait et durable, est la préparation du support. Conformément au DTU 59.1, il faut ensuite appliquer un système complet de peinture : 1 couche d’impression + 2 couches de finition.

  1. Diagnostiquer le type de support et son état et effectuer les opérations nécessaires.
  2. Appliquer  1 couche de  l’impression correspondant au support et à son état.
  3. Appliquer  2 couches de finition.

Les étapes de finition d’une pièce

La bonne façon de peindre une pièce consiste à travailler de haut en bas.
Peignez le plafond d’abord, puis les fenêtres, les portes, les plinthes et les murs.

PEINDRE SA FACADE

1- Identifier le type de support

Revêtement plastique : ne pas peindre ce type de support.
Revêtement imperméable (l'eau ruisselle) sur le support : ne pas peindre ce type de support.
Supports nus : Appliquer le primaire d'adhérence ou la peinture Pliolite diluée à 5%.
Façades peintes : préparer selon l’état de la peinture.

2- Identifier et réparer les fissures

Faïençage et microfissures : pas de réparation nécessaire.
Fissures : à colmater avec un mortier de façades ou un mastic acrylique.
Lézarde : intervention d'un artisan maçon indispensable.

3- Préparation des surfaces

Dépoussiérer et nettoyer à l'aide d'un jet d'eau ou d'un nettoyeur haute pression.
Eliminer les mousses, algues et lichens avec un traitement à l'EXT Dmous.

Conseil d'application : 

1 -Climat

Ne pas peindre

  • Si la température est inférieure à 5°C ou supérieure à 35°C.
  • Par temps de pluie, forte humidité, grand vent.

Veillez à ce que le support soit sec (attention à la rosée du matin).

2- Orientation

Afin de ne pas peindre sur un mur trop chaud, commencer dans le sens inverse de la course du soleil: sud et ouest le matin; nord et est l’après-midi.

3- En pratique

Commencer par le haut de la façade et travailler sur des zones d’1m2 environ.
Achever les pans de mur d’une seule traite pour éviter les traces de reprise.

Gratter les parties friables, éliminer les écailles et le farinage par lavage.

PEINDRE DES METAUX

L’étape primordiale pour un résultat parfait et durable, est la préparation du support. Conformément au DTU 59.1, il faut ensuite appliquer un système complet de peinture : 1 couche d’impression + 2 couches de finition.


Préparation des supports

Surface grasse qui entraine des problèmes d’adhérence : dégraisser à l’acétone ou avec un solvant nettoyant adapté.

MÉTAUX FERREUX

  • Eliminer les parties rouillées non adhérentes avec une brosse métallique.
  • Ne jamais laver un métal rouillé, il se gorgerait d’eau et provoquerait l’écaillage des peintures.

MÉTAUX NON FERREUX

  • Surfaces très lisses : primaire indispensable.
  • Acier Galva et aluminium : dérochage avec une solution acide (acide chlorhydrique à 10% dans l’eau) pour permettre  l’accroche.

Les conditions d’application jouent également un rôle important dans la durabilité du résultat :

  • Ne pas appliquer par temps de pluie ou de neige.
  • Ne pas appliquer à des températures inférieures à 5°C ou sur des surfaces surchauffées en plein été.
  • Les supports doivent être propres, secs.
  • L’application se fait à l’aide d’un pinceau, d’une brosse ou d’un pistolet (une dilution de 5 à 10% avec du White spirit peut être nécessaire).
  • Un léger ponçage entre les couches, permet une finition parfaite.
  • Dans une même référence de produit, les teintes sont miscibles entre elles.
  • L’application peut se faire sur rouille si les parties non adhérentes ont été éliminées.

PEINDRE LES BOIS EXTERIEURS

L’étape primordiale pour un résultat parfait et durable, est la préparation du support. Conformément au DTU 59.1, il faut ensuite appliquer un système complet de peinture : 1 couche d’impression + 2 couches de finition.

Les conditions d’application jouent également un rôle important dans la durabilité du résultat :

  • Ne pas appliquer par temps de pluie ou de neige.
  • Ne pas appliquer à des températures inférieures à 5°C ou sur des surfaces surchauffées en plein été.
  • Les bois doivent être propres, secs et préalablement traités.
  • L’application se fait à l’aide d’un pinceau, d’une brosse ou d’un pistolet (choisir des outils spéciaux acryliques et diluer de 5 à 10% avec de l’eau pour passage en pistolet).
  • Un léger ponçage entre les couches, permet une finition parfaite.
  • Dans une même référence de produit, les teintes sont miscibles entre elles.

PEINDRE UN SOL

L’étape primordiale pour un résultat parfait et durable, est la préparation du support.

Préparation des supports : DTU 59.3
Le sol doit être parfaitement sec : ciment ou béton neufs attendre 2-3 mois (test: sur une feuille scotchée sur le sol pendant une semaine, aucune trace de condensation ne doit apparaitre).
Le sol doit être poreux : réaliser le test de la goutte d’eau, si une goutte ne pénètre pas, prévoir un dérochage avec le NetSOL ou une solution d'acide chlorhydrique (10% dans l'eau).
Le sol ne doit pas être poudreux : Nettoyer avec Net SOL jusqu’à élimination complète des poudres.
          Si insuffisant : effectuer un ré-agréage (puis un dérochage si il est trop lisse).
Le sol doit être parfaitement propre : Eliminer laitances, poussières, taches de graisse, salissures par moyens mécaniques ou avec Net SOL.

=> Attention, la poussière est l’ennemi principal du peintre !

  • Ne pas appliquer par temps de pluie ou de neige.
  • Ne pas appliquer à des températures inférieures à 5°C ou sur des surfaces surchauffées en plein été.
  • L’application se fait à l’aide d’un pinceau, d’une brosse ou d’un pistolet (choisir des outils spéciaux acryliques et diluer de 5 à 10% avec de l’eau pour passage en pistolet).
  • Dans une même référence de produit, les teintes sont miscibles entre elles.
  • Pour une bonne adhérence entre couche, respecter au mieux le temps de séchage de 6h.
  • Un temps de séchage trop long favorise le durcissement du film et peut entraver l’accrochage entre couche.
  • Pour une finition parfaite et une bonne durabilité, égrener entre.